AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 •• 'Cause With Everything I Want To Go On

Aller en bas 
AuteurMessage
Casey L. Stevens

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/05/2009

More ...
Alignement:
Profession:
Relations:

MessageSujet: •• ''Cause With Everything I Want To Go On   Lun 18 Mai - 20:01


    Sophia Bush
      Now you'll never see
      What you've done to me
      You can take back your memories
      They're no good to me
      And here's all your lies
      You can't look me in the eyes


    The First Part



    NOM : Stevens, ce nom me vient bien évidement de mon père, le fils d'un gentil médecin de campagne et d'une lignée de médecins à travers le temps.
    PRÉNOM(S) : Casey Lauren, Casey était le prénom que portait ma grand mère maternelle, morte l'année de ma naissance, quand à Lauren une simple envie de mes parents d'inscrire ce prénom sur mon acte de naissance.
    SURNOMS : Je n'ai pas de surnom à proprement parler, ma mère m'appeler Laure seulement depuis sa mort personne ne m'appelle plus ainsi, et cela m'a guéri de l'envi d'avoir un surnom quel qu'il soit je pense.
    ÂGE : 20 ans, et oui vingt année, pas assez à mon gout pour commencer une vie qui peut vous tuer en quelques secondes.
    DATE & LIEU DE NAISSANCE : Je suis née un 22 Décembre à New York, et oui la "Grosse Pomme" comme beaucoup l'appel. Si vous voulez tout savoir, c'était une journée froide et enneigée sur cette grande ville.
    ORIGINES : Un père américain, enfin à la base anglais même si après l'indépendance des colonies britaniques plus personne ne veut le reconnaitre. Ma mère est américaine et allemande, ma grand mère maternelle est en effet venu vivre aux Etats Unis il y 80 ans de cela avec ses parents.
    LIEU D'HABITATION : Je vivais et j'ai toujours vécu à New York, si mon père a grandis à la campagne, il ne voulait pas vivre là bas toute sa vie, et c'est New York qu'il a choisi.
    PROFESSION : J'étais une étudiante brillante, j'étais de ces filles qui ont tout pour réussir, je me destinais à une carrière de mannequin afin de mettre assez d'argent de côté pour prolonger mes études, mais la vie prend parfois une route à laquelle on ne s'attendait pas.
    GROUPE : Les Hunters, parce que si mon visage d'ange vous fait croire que je suis de ces gens qui ignorent tout de ce qui se passe dans la réalité, vous vous trompez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey L. Stevens

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/05/2009

More ...
Alignement:
Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Lun 18 Mai - 20:01

    The Second Part


    PHYSIQUE : Oui aujourd'hui le physique est une chose qui compte beaucoup, je le reconnais tout comme vous devez le faire. Après tout, ne voyons nous pas chaque jour dans les magasines des tas de filles sublimes, aux corps de rêves, des cheveux soyeux, des ongles manucurés et un corps impeccablement halé ?! Et oui, vous êtes d'accord, on ne voit que ça. Et bien sachez que si vous chercher ce genre de poupée sur papier glace, je n'en suis pas une et vous devriez passer votre chemin. En tout cas, puisque cela semble vous intéresser je vais vous dire un peu quel genre de fille je suis. Je ne suis pas une blonde sulfureuse à la Marilyn Monroe, non loin de là. Peut-être ne suis je donc pas votre référence en matière de beauté, mais le mieux c'est que je m'en fiche. Je suis ce que je suis, je suis cette adolescente à l'air gentille, au visage d'ange qui chaque jour vivait la même routine, cette adolescente aux yeux émerveillé et pétillants, celle qui portait des vêtements de marques parce qu'elle avait la silhouette idéale pour ça, celle qui se maquillait et prenait soin d'elle, mais comme vous pouvez vous en douter, je ne suis plus cette adolescente idéaliste et aveugle. Je ne dis pas que je ne prends pas soin de moi, mais je le fais à ma manière, pas de manucure, pas de masque pour les cheveux ou le visage, pas de coiffure étudiées, pas de maquillage sophistiqué, non aujourd'hui je suis cette jeune femme au visage froid que vous croisez dans la rue, je suis cette jeune femme brune qui se tient au bar en fixant d'un regard vide une bouteille de bière presque vide. Je suis cette jeune femme que les hommes pensent pouvoir emballer en la voyant si chétive et si menue, mais ils se trompent. C'est vrai, j'ai l'air chétive, j'ai l'air malgré mon expression froide et peut-être un peu hautaine, de ne pas savoir me défendre, d'être de ces princesses attendant leur princes charmant! Ce n'est pas la réalité, au contraire, s'il y a une chose que je sais faire c'est me battre, est ce que personne ne remarque que je ne suis pas qu'un sac d'os, personne ne remarque que ma silhouette n'est pas juste fine, mais que je suis en fait musclée, juste assez pour que cela me permette de me battre, pas trop pour paraître masculine. En tout cas, c'est vrai je dois le reconnaitre, j'ai un visage qui me donne des avantages et le corps qui va avec, je suis belle d'une certaine façon, mais même si vous le pensez, même si vous avez l'idée de me le dire, je ne vous croirais pas, en fait je ne vous écouterez pas, alors un conseil passez votre chemin.

    Caractère : Ah les apparences, décidément elles nous poursuivent. Bien sur, sur le compte de celles ci il faut avouer que je n'ai pas l'air du grand méchant loup au premier regard, peut-être ai je l'air un peu distante, peut-être un peu froide, et surtout pas engageante pour deux sous. La plupart des gens en voyant mon visage pense que je suis un ange, cette jeune fille qui a l'air si gentille, cette jeune femme qui a du connaître des malheurs, cela expliquerait cet air froid qu'elle porte sur elle. Oh mon dieu ce qu'ils sont loin de la réalité tous ces petites gens totalement aveugles ou stupides. Je penche pour stupide mais cela seulement parce que je les méprise tous, peut-être parce que je les envi quelque part. Vous ne direz pas le contraire, ne voudriez vous pas vous aussi quelques fois redevenir la personne innocente que vous étiez, celle qui ne savait rien de la réalité du monde dans laquelle nous évoluons, ce monde dans lequel nous devons sans cesse nous battre. En tout cas, moi je la sens quelque fois, cette envie de tout recommencer, de me cogner la tête contre les murs assez fort pour sortir tout cela de ma tête, pour me rendre à un point amnésique que je ne me souviendrais de rien, pas même de ma propre vie, celle que j'avais avant de devenir celle que je suis aujourd'hui. Parce que sans hésiter j'aimerais échanger, je ne dis pas que je regrette les choix qui m'ont conduis à devenir une de ces personnes que la réalité à frappé de plein fouet, non, juste que j'aimerais pouvoir m'endormir le soir sans penser à ce que je devrais faire le lendemain, sans avoir à serrer cette arme sous mon oreiller, en me disant que peut-être cette nuit, cette heure, cette minute sera la dernière. Vous pensez qu'il s'agit là de peur, ce n'est pas de la peur, mais tout simplement une prise de conscience, cette certitude que tout n'est pas parfait dans ce monde, que le mal prend un visage si noir que n'importe quel homme sur terre ne pourrait lui arriver à la cheville. En tout cas, si derrière cette envie se cache un désir de bonheur, alors peut-être suis je faible, vous pouvez le penser, après tout le bonheur est superflue, même si je le voulais, même si on venait me demander ce qui ferait mon bonheur, je ne serais pas répondre. Alors je vis en étant celle que j'ai été toutes ces dernières années, une chose est sur je les hais, tout ces ignorants, tout ces êtres qui se lèvent le matin en se disant que leur vie est horrible, qu'ils doivent faire un boulot qu'ils n'aiment pas pour payer les factures, pour offrir à leurs enfants la possibilité de faire de grandes études. J'aurais envi de les tuer, parce qu'ils ne semblent pas savoir la chance qu'ils ont de ne pas faire ce que je fais, peut-être la colère est-elle l'un des pêchés les plus présent en moins, mais pas forcement à cause de ces gens, de tous ces gens que je sauve sans qu'ils aient la moindre idée de ce que je fais pour eux, du fait qu'à n'importe quel moment je pourrais payer de ma vie un acte qui sauverait la leur. Non je suis en colère, j'ai une haine sans limite pour ces choses que je chasse, parce qu'elles m'ont pris ce que j'avais de plus cher au monde. Je pensais pouvoir chasser ma peine en tuant la créature qui a tué mes parents, je me trompais, cette peine était bien présente lorsqu'elle est morte, lorsqu'elle a rejoins les enfers, je croyais sentir la haine me quitter, être remplacée par du soulagement, j'étais naïve, tout ce que j'ai ressentis, c'est encore plus de haine, encore plus de peine, j'ai eu envi de hurler et pour cause, à présent je savais ce qu'il y avait dehors, je savais que cette chose n'était pas la seule, vous appelez ça un démon, oui c'est bien ça, je le sais à présent et je n'arrêterais pas de laisser parler ma colère jusqu'à que je sois sure de pouvoir vivre sans que l'une de ces créatures puissent encore faire du mal à une autre famille, à n'importe qui. Alors, vous pensez toujours que ce visage d'ange est une de ces premières impressions, toujours la bonne comme on dit ?! Vous avez bien compris que non, alors vous ne croyez pas aux histoires de fantômes, de démons, et d'autres créatures ?! Une chose est sure vous ne vivez pas dans mon monde, dans ce monde qui n'est certainement pas fais pour les peureux, pour ceux qui ne sont pas prêt à affronter la vérité, ceux qu'aujourd'hui les personnes comme moi, les chasseurs, terrassent chaque jours pour sauver vos fesses, cela vaut bien un merci non ?! Peut-être dans quelques décennies, quand quelqu'un apprendra qu'à une époque, nous lutions contre la plus grande menace qui soit, bien loin de vos peurs de guerre et de cataclysme naturels. Vous pensez que je suis orgueilleuse, que je pense que vos peurs ne sont pas fondées, détrompez vous, l'orgueil m'a habité à une époque mais aujourd'hui il s'agit ni plus ni moins d'être consciente de ce que l'avenir nous réserve, peut-être cela n'arrivera jamais, l'avenir, ce terme est superflu, peut-être que dans quelques temps ils gagneront, peut-être que nous les hommes, les êtres humains comme nous sommes nommés, seront tous au fond d'un trou mais dans le cas contraire, vous verrez que ma voix a été celle de la sagesse, celle que vous redécouvrirez que lorsque vous le ferez je pourrais dire: Je vous l'avez dis!

    HISTOIRE : Vous aimez les contes de fées ? Les petites histoires que vous racontaient vos parents pour que vous vous endormiez le soir. Ces histoires qui faisaient rêver les filles à propos de ce prince charmant qui n'existe malheureusement pas, et ces petits garçons qui rêvent de combattre les dragons au fin fond d'un pays imaginaire. Je suis désolé de le vous le dire comme ça mais ma vie ne ressemble en rien à ce conte de fée! Bien sur il n'y a pas que du mauvais chez moi, j'ai même eu une enfance assez heureuse, des parents riches et aimants, qui prenaient toujours le temps qu'il fallait pour s'occuper de leur petite princesse, une école privée où je réussissais brillamment, et le choix d'un avenir dans le milieu qui m'attirait le plus, la mode, devenir mannequin et peut-être plus tard styliste. Oui je dois l'avouer ma vie a longtemps était une histoire magnifique, je n'avais jamais souffert de quoi que ce soit, j'étais de ces filles qui aiment profiter de la vie, qui accorde de l'importance à la famille et aux amis. Mais comme vous le savez surement dans la vie rien ne dure, et la mienne n'a pas fais exception à la règle malheureusement.


_____________________________________________


    New York, 4 ans auparavant.

    Je ne sais pas si vous avez déjà connu cette sensation, cette sensation de bonheur absolu. Je l'ai connais ce jour là, je me trouvais à l'Université dans la belle ville de New York, une ville dans laquelle je vis depuis toujours, avec mes parents, dans cette superbe villa dans laquelle j'ai grandis. Mon professeur de dessin est une femme exceptionnelle, elle prévoit de montrer mes dessins à une agence de stylisme, on peut dire que je suis heureuse, plus que jamais mais surtout je rentre en hâte afin d'annoncer cette superbe nouvelle à mes parents, ces gens qui m'ont toujours soutenu quoi qu'il arrive. Il est environ neuf heure et demi du soir lorsque je rentre dans l'allée, je sais que mes parents sont là, leurs voitures sont garés devant le garage et de la lumière apparait derrière les rideaux en soi de notre salle à manger familiale. Je ne prends pas la peine de verrouiller ma voiture tellement je suis excitée à l'idée de tout leur raconter. J'ouvre la porte à la volée, consciente que je fais plus de bruit que nécessaire et je me précipite dans le salon, trop vite puisque je ne m'attends à trouver mes parents tels qu'ils sont à cet instant. Je marche vite et je trébuche sur quelque chose, je ne saurais pas dire quoi au premier abord, je me retrouve par terre, je jure à voix haute et me redresse, constatant que mes mains ont trempé dans quelque chose. Je lève mes mains et retient mon souffle, elles sont couvertes de sang, j'ai un haut le corps et tombe en arrière, me retrouvant assise par terre, ne réagissant pas comme je le devrais. Je ne sais pas comment mais je sens que quelque chose ne va pas, je sais que si je tourne la tête je verrais que ce que je suis venu chercher n'est plus là.

    Deux corps, c'est ce que je vois alors que j'arrive enfin à me relever, je sens que mes jambes ne me supportent pas pourtant je tiens debout, je ne vois rien à part le sens sur le tapis, sur les murs et ces deux corps, ces deux corps qui sont ceux des êtres que j'aime le plus au monde. Je sais que ce sont eux, à leurs vêtements, aux alliances que je vois encore à leurs doigts, à ce pendentif sur le corps de ma mère. Je sais que je dois appeler quelqu'un la police, faire quelque chose, pourtant je reste là debout, figée sur place, fixant les corps défiguraient, déchiquetés, car il n'y a pas d'autres mots. Je ne suis pas une peureuse, et je regarde souvent ces films d'horreur que la plupart des filles détestent, et pourtant même dans le pire de ces films je n'ai jamais vu autant de sang, je n'ai jamais vu des corps dans de tels états, ces corps, voilà comment je les appelles, parce qu'ils ne sont plus mes parents, on ne les reconnait pas, ils sont tout deux dans un tel état que sans ces alliances je n'aurais jamais su qui ils étaient. Je reste une heure ainsi debout, à regarder ce spectacle horrible, incapable de bouger, incapable de détacher mes yeux de leurs corps. Mais mes jambes ne me portent plus, je me sens tomber au sol, je sens la douleur m'envahir, pas celle du à ma chute, la peine, cette douleur indéfinissable, celle que l'on ressent lorsqu'on a tout perdu, mais encore plus en regardant leurs corps.

    _____________________________________________


    « Vous! Emmenez là à l’extérieur! »

    J’entends mais je ne vois pas, j’entends ces voix, tous chuchotent, parlent à demi mots, tous semblent vouloir m’épargner, mais de quoi ? J’ai déjà tout vu, je l’entends dire que la personne qui a fais ça est un monstre, j’entends le médecin légiste déclarer qu’ils sont morts au bout de plusieurs dizaines de minutes, dans des souffrances terribles du à l’état de leur corps, le coup de grâce ne leur a pas été donné, ils ont attendu, attendu que leurs corps se vident de leur sang. J’entends tout ça, ils pensent que je ne l’entends pas, mais c’est le cas, je n’arrive pas à m’en empêcher, j’écoute, c’est tout ce que je peux faire désormais. J’entends ce policier qui me demande de venir avec lui, qui me dit que je ne dois plus regarder, que je dois sortir, mais j’en suis incapable, mon corps ne me répond plus, je ne suis bonne qu’à écouter, qu’à penser. Comment imaginer qu’un homme puisse faire cela, c’est bien trop horrible, le médecin lui-même dit qu’il n’a jamais vu ça, qu’il faudrait une force et une cruauté sans pareil pour faire une chose pareil. J’entends cet inspecteur lui dire qu’il n’a pas d’explication, que les caméra de surveillance devant la maison ne montre rien. Pourtant quelqu’un a tué mes parents, il n’y a pas de doutes! Quelqu’un ou… quelque chose. Cette évidence m’apparaît, aucun être humain n’aurait pu faire cela, aucun être doté d’une âme ne serait capable d’une chose pareil. Je me sens glisser peu à peu dans la colère, jusque là soufflée par la haine, mais non elle est la, elle me brûle je la sens qui grandit en moi. Je revois, j’ouvre les yeux pour la première fois depuis que j’ai composé le numéro de la police, je n’ai rien dis à ce moment là, j’ai simplement appelé, et une voiture est arrivé peu de temps après. Je me rappel maintenant le visage de ce policier, révulsé qui ressort si vite de la villa, se sentant mal après avoir vu cela. Je ne me sens pas mal, j’ai vu ces corps la première, non la deuxième, la chose les a vu avant. Mais quoi, qu’est-ce qui a pu faire ça, et pourquoi eux.


Dernière édition par Casey L. Stevens le Jeu 21 Mai - 13:52, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey L. Stevens

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/05/2009

More ...
Alignement:
Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Lun 18 Mai - 20:01

    Je ne sais pas comment mais je me suis relevée, j’ai retrouvé l’usage de mes jambes, je me dressais devant ces policiers, j’ai fais deux pas en avant, m’accroupissant devant le corps de ma mère, prenant son médaillon toujours sur sa poitrine, sur cette poitrine pleine de sang, qui n’a plus l’air d’appartenir à un être humain. Je le sers dans ma main, je regarde ma mère couverte de sang, ce pendentif étincelant malgré tout. Je remarque que ce que je pensais n’être que des marques de couteaux sur leurs corps sont en fait des déchirures, quelle sorte d’objet peut faire ça ? Je n’en ai jamais vu, je ne veux pas être celle qui ne sait rien, je relève la tête, je vois ces hommes et cette femme qui m’observent, tous attendant sans aucun doute le moment où je m’évanouirais, ou celui où je me mettrais à hurler devant l’horreur de ce spectacle qui dure depuis plus d’une heure pour moi. Mais rien, je suis incapable de dire quoi que ce soit, je regarde, j’observe le sang par terre, sur les murs, cette odeur étrange qui ne me rappelle rien. Je me relève, je sers toujours le pendentif de ma mère, et enfin j’y arrive, je me rends compte que je suis capable de parler, que je suis capable de me révolter contre tout ça. Je sens la main de ce policier sur mon bras, celui là même qui me demande de sortir de la maison, de ma maison. Je retire mon bras, consciente que ce pauvre homme n’a rien fais. Mais je leur en veux, à tous, je suis dans une telle colère que je ne vois pas qu’ils sont là pour m’aider je leur en veux.

    « Mademoiselle Stevens… »
    « Je veux savoir! »
    « Savoir quoi ? Mademoiselle avez-vous de la famille que nous pourrions appeler ? »
    « Je veux savoir ce qui les a tué, comment ils sont morts. »
    « Je ne pense pas que… »
    « Je me fiche de ce que vous pensez, c’est ma famille, je veux savoir… »


    Je me suis rendu compte que ma voix était assurée, alors que je pensais n’être plus vraiment là, j’avais l’impression d’être quelque part entre deux mondes, dans un cauchemar peut-être, mais pas si présente dans cette pièce. Je vois ce policier qui me fixe étrangement, il ne comprend pas mon attitude et je le comprends. Je tourne les talons, consciente que tous les regards sont sur moi, je traverse le salon, me rendant jusqu’à la porte d’entrée, là je vois une personne qui ne devrait pas être là, ma grand-mère, cette femme qui a tellement fais de mal autour d’elle, au sein de sa propre famille, en pleur dans les bras d’une voisine bien trop curieuse à mon goût depuis des années. Je ne lui accorde qu’un regard et lorsque je passe près d’elle je vois ses bras se tendrent vers moi, je ne tourne pas la tête, je continus mon chemin, ignorant la déception et l’angoisse sur son visage, je me fiche de sa peine, jamais elle ne sera si grande qu’elle en mourra. Je connaissais pas cette sensation avant ce soir, cette froideur qui m’envahissait petit à petit, ne suis-je pas capable de donner un peu de réconfort à ma grand-mère, de faire ce que ferait une famille, se serrer les coudes face à la tragédie qu’elle vient de connaître ? Non je n’en suis pas capable, parce que je ne ressens plus rien, de la colère gronde en moi mais rien d’autre, je ne sens même plus la peine et l’horreur que j’ai pu ressentir face aux corps de mes parents.

    - Texas, trois semaines plus tard.

    Je me souviens de cette nuit comme si c’était hier, je me souviens de tout, jusqu’à ce que je vole le rapport d’autopsie dans les bureaux de la police de New York, jusqu’à ce que je revienne chez moi, le lieu du crime, prendre un sac avec des affaires, jusqu’à ce que je roule toutes la nuit en direction du nord. Je me rappelle de ce chalet que mes parents ont acheté des années auparavant, je m’y suis réfugiée, pendant quelques semaines, le temps pour moi de comprendre ce rapport, de comprendre que ce n’était pas un être humain qui avait tué mes parents. Le médecin légiste avait écris lui que mes parents ont été tué par un animal sauvage, sûrement un ours à voir l’était de leurs corps mais surtout que chacun avait été dépossédé de son cœur. Cela semble impensable, pour moi ça l’était, mais les choses changent. J’ai passé des semaines à me renseigner sur tout ce qui était capable d’avoir fais ça, jusqu’à ce jour. Trois semaines après leur mort, alors que j’avais assisté de loin à leur obsèques j’avais vu cet homme, un homme que je n’avais jamais vu, il n’était pas un ami de mes parents, un collègue ? J’en doutais, son allure était étrange, il semblait si pâle, je ne savais pas quoi penser. Je ne le revis pas tout de suite, il disparut tout simplement, mais j’étais déterminé. Après deux semaines passées dans l’état du Texas, je l’ai retrouvé. Personne n’était capable de me dire son nom, chaque personne que j’interrogeais me répondait qu’il n’était qu’un homme de passage. J’étais convaincu qu’autre chose le reliait à mes parents, pas simplement le plaisir d’assister à un enterrement. Après tant de temps passé à faire des recherches et à le poursuivre, je réussis à regrouper certains éléments, il était bien l’un d’eux, pas un humain, un de ces monstres, un démon. J’avais tout lu sur eux, et mon scepticisme avait été balayer par la colère. Je savais presque tout ce que j’avais pu trouver sur eux, je savais que la créature ayant tué mes parents était l’un d’eux, un de ces démons.

    Je l’ai finalement coincé dans des grottes à la sortie de la ville. J’ai été naïve de croire que j’avais pu l’attraper par moi-même, il m’attendait plutôt. Je m’en rendis compte lorsque son rire résonne dans la grotte alors que je pointais une arme sur lui. Je n’étais pas sur de la valeur de ce que j’avais pu lire sur ces créatures, mais je priais pour que cela fonctionne. Je n’étais pas du tout préparée, au mieux je pourrais me donner le temps de fuir, mais je ne parvenais pas à imaginer que j’allais laisser tomber. Il savait qui j’étais, et cela me confirma plus que tout qu’il n’était pas ignorant de ce qui était arrivé à mes parents.

    « Casey Casey Casey… si jolie! Tu ressembles à ta mère tu sais, enfin ressemblais car autant dire qu’il n’en reste pas grand-chose… »
    « Je vous interdis de parler de ma mère! »
    « Oh vraiment ? Et sinon quoi ? Tu me tires dessus ? »

    Son rire me glaça le sang, pas qu’il soit effrayant mais il était sans aucun doute celui qui était là ce soir là, cette ombre que j’avais aperçu en rentrant mais que je pensais être un animal, il était le meurtrier, j’en étais convaincu. J’essayais comme je le pouvais de ne pas laisser la colère prendre le dessus, je ne voulais pas le tuer tout de suite, ma vengeance viendrait, mais j’avais besoin de savoir ce qu’il s’était passé, pourquoi c’était eux qu’il avait tué. Un tas de questions restées sans réponses depuis des semaines.
    « Qui êtes vous ? »
    « Je suis… le grand méchant loup! Celui qui a tué tes chers parents, celui que tu rêves de tuer dans tes rêves! Mais… tu n’es pas prête à le faire, n’ est-ce pas Casey ?! »
    « Vous ne savez rien de moi! Maintenant je pose les questions et vous répondez! »
    « Et bien… en voilà des manières! Dis moi un peu, pourquoi devrais je le faire ? »
    « Au cas où vous seriez aveugle je suis armée et vous non! »
    « Un détail ma grande, mais admettons, je suis d’humeur joueuse alors allons-y, pose moi cette question que te brûle les lèvres. »
    « Pourquoi eux ? »
    « Ah, cette question est intéressante! Si je te disais que j’ai aimé le fais qu’il ai l’air si… bons… Tu ne dis rien ? Bon alors laisse moi te confier quelque chose. Parmi tous les êtres que j’ai tué, je n’ai jamais pris tant de plaisir qu’avec tes parents, tu sais ils étaient si purs! Ils m’ont suppliés jusqu’au bout, et surtout ils ont priés pour toi, pour que tu ne rentre pas! N’Est-ce pas touchant ? »
    « Ça suffit! »


    Il ne le savait pas, il pensait que je n’étais qu’une petite idiot incapable de savoir comment le tuer! Il était bête de penser ça! Après tout il n’était qu’humain à ce moment là, il pensait que la balle que j’allais tirer ne lui ferait rien! Il se trompait! Je n’étais pas stupide, j’avais trempé toutes mes balles dans de l’eau bénite avant de descendre de voiture et de charger mon arme. J’étais tellement en colère que j’eu presque vidé mon chargeur avant qu’il ne tombe à terre. Il ne fut pas tué pour autant, je laissais tomber mon sac et sortait une craie de ma poche. J’avais tout lu et je ne mis pas longtemps à tracer au sol ce pintagramme qui allait l’enfermer ici. Je savais que j’avais peu de temps, j’avais lu des récits disant que certaines de ces créatures étaient capable de s’échapper. Je sortais de mon sac un vieux carnet sur lequel j’avais noté ces vers en latin censé tuer les démons. Je me fichais désormais de savoir pourquoi, comment, je n’avais qu’une chose en tête la vengeance, et c’est ainsi qu’en quelques simples mots, des mots que je n’aurais jamais pensé prononcer je faisais pour la première fois sortir un démon du corps d’un homme, pour la première fois je renvoyais en enfer une de ces créatures. L’homme ne survécu pas pour autant malheureusement. Je ne fus pas tout de suite capable de l’enterrer, de faire ce qui était bien, je m’écroulais au sol, la peine revenant beaucoup plus forte que je ne l’avais jamais sentis, je sentais les larmes couler sans pouvoir les arrêter, je restais prostré ainsi pendant plus d’une heure. Il faisait déjà nuit lorsque j’eus fini de le mettre en terre. J’avais récupéré un permis de conduire dans sa poche et je sus que son nom était Micheal Green, habitant l’était du Nevada. Je ne sus pas vraiment ce que je devais en faire, je me rendis donc à la police qui elle put avertir la famille de cette homme qu’on avait retrouvé cette carte dans l’état du Texas.


__________________________________________________


    - Aujourd’hui, sur une route près de Worthington, Minnesota.

    Cela fait aujourd’hui quatre ans que je vis sur les routes à la recherche de créature comme celle qui a tué mes parents. J’avais d’abord pensé ’qu’une fois ma vengeance effectuée je pourrais reprendre une vie normale. Mais lorsqu’on sait tout ce que je sais, ce n’est pas si facile de revenir à la vie qu’on a toujours connu. C’est pourquoi j’ai décidé de continuer, pleins de choses bizarres se passaient à travers le pays, et chaque fois que j’en entendais parlé je me disais que je ne pouvais pas laisser une autre famille souffrir ce que j’avais souffert. C’est ainsi que je suis devenu un chasseur, et c’est au bout de six mois sur les routes que j’ai su qu’il en existait vraiment d’autres, que j’en ai rencontré dans un bar mal famé quelque part au colorado. Je n’avais jamais pensé que les chasseurs étaient si nombreux, et pourtant. J’aime me dire aujourd’hui que je fais tout cela pour quelque chose, que je sauve des gens et que c’Est-ce pour quoi mes parents auraient été fier de moi. Je suis devenu une personne bien différente de celle que j’étais mais comment s’en plaindre alors que si cette vie m’a d’abord choisi, j’ai décidé de la suivre. J’ai appris il y a quelques temps que cette petite ville vers laquelle je roule était la proie d’une invasion de démon et autres créatures en tout genre, c’est donc ici que j’ai prévu de me rendre, entendant pas mal de chasseur en parler, alors reste à voir ce que je vais trouver ici, mais une chose est sure je compte bien faire ce que j’ai à faire, que mes méthodes plaisent, ou non.


    The Third Part


    GENRE DE MUSIQUE ÉCOUTÉE ? : Rock
    LIVRE PRÉFÉRÉ ? : L'étranger.
    PLAT PRÉFÉRÉ ? : Mexicain.
    ANIMAL PRÉFÉRÉ ? : Jaguar.

      The Last Part


    Comment as tu trouvé le forum ? : Par Partenariat.
    Qu'en pense tu ? : Il a l'air super. ^^
    As tu des suggestions à nous faire? : Pas vraiment, peut-être activer les réponses rapides ça serait plus simple! =)
    As tu un truc a dire pour finir ? : Hum... non! ^^
    Le code réglement : Welcome In Hell


Dernière édition par Casey L. Stevens le Jeu 21 Mai - 14:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Washington

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 32

More ...
Alignement: Bien
Profession: Chasseur à plein temps
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Lun 18 Mai - 20:04

Bienvenue parmi nous miss Wink

Bonne chance pour la fin de ta fiche

Sophia <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cartwright

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 17/05/2009

More ...
Alignement: Bien
Profession: Serveuse
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Lun 18 Mai - 20:05

    Bienvenue =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
I 'm Your Boss And The Best (=
avatar

Messages : 481
Date d'inscription : 10/05/2009

More ...
Alignement: Bien
Profession: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Lun 18 Mai - 20:05

    Bienvenue =)
    Bonne continuation pour ta fiche ^-^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winchester-life.forumactif.com
Keira J. Owens
Admin || Another Love I Would Abuse
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 10/05/2009

More ...
Alignement: Bien
Profession: Chasseuse & Gérante de l'hôtel
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Mar 19 Mai - 19:01

    Bienvenue ^-^
    Bonne chance pour la suite =D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey L. Stevens

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/05/2009

More ...
Alignement:
Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Mer 20 Mai - 19:17

    Merci à tous, j'essaie de terminer ma fiche pour demain au plus tard. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
I 'm Your Boss And The Best (=
avatar

Messages : 481
Date d'inscription : 10/05/2009

More ...
Alignement: Bien
Profession: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Mer 20 Mai - 19:41

    Okay =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winchester-life.forumactif.com
Lilwen Hamilton

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 17/05/2009

More ...
Alignement: Bien
Profession: Hunter
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Mer 20 Mai - 19:47

  • Bienvenue Very Happy
    Sophia <33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey L. Stevens

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/05/2009

More ...
Alignement:
Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Mer 20 Mai - 19:49

    Merci Lilwen. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Narcisse Kingston

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 20/05/2009

More ...
Alignement: Bien
Profession: Etudie la démonologie / Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Jeu 21 Mai - 13:23

yop plop bienvenue à toi ^^
bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey L. Stevens

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/05/2009

More ...
Alignement:
Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Jeu 21 Mai - 14:48

    Merci Adam. ^^
    Je pense avoir terminé ma fiche. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
I 'm Your Boss And The Best (=
avatar

Messages : 481
Date d'inscription : 10/05/2009

More ...
Alignement: Bien
Profession: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Jeu 21 Mai - 15:08

    Très belle présentation =)
    Validée ^-^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winchester-life.forumactif.com
Casey L. Stevens

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/05/2009

More ...
Alignement:
Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Jeu 21 Mai - 15:10

    Merci. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
I 'm Your Boss And The Best (=
avatar

Messages : 481
Date d'inscription : 10/05/2009

More ...
Alignement: Bien
Profession: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Jeu 21 Mai - 15:11

    De rien =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winchester-life.forumactif.com
Sam Winchester

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   Ven 22 Mai - 22:59

Bienvenue la miss Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: •• 'Cause With Everything I Want To Go On   

Revenir en haut Aller en bas
 
•• 'Cause With Everything I Want To Go On
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural Rpg :: Your Identity :: Who Are You ? :: You're in the game !-
Sauter vers: